Togo/Basket : Accro Élite promeut des talents à travers un camp d’entraînement

RADIO DJENA EN DIRECT

Du 15 au 20 août, le complexe sportif swallows a servi de cadre à un camp d’entraînement pour des jeunes de 08 à 18 ans. L’initiative visait l’initiation et le perfectionnement des enfants à la pratique de la balle orange.

Dénommée Accro Élite Training Camp, l’idée de l’actuel sélectionneur national du Togo, Oumar Salou est soutenue par la Fédération Nationale de Basketball Togo qui en relève d’ailleurs les pertinences. “C’est une initiative à saluer, il y a beaucoup de valeurs qui ont été transmises aux enfants. À part l’initiation et le perfectionnement au Basketball, il y a eu également d’autres valeurs sociales qui ont été inculquées. Il faut recommencer par la base. Nous savons que pour construire une maison, il faut commencer par la fondation”, a souligné la présidente de la FNB-TOGO, Gina Adekambi qui a présidé l’apothéose de ce camp.

Les promoteurs se disent satisfaits de l’issue du camp avec une affluence record. Pour une prévision de 200, l’organisation a enregistré au final 303 apprenants avec une trentaine d’éducateurs soumis également à l’expertise des entraîneurs de renoms arrivés pour la circonstance.

“Durant ces six jours, nous avons travaillé avec deux experts. Sur le plan technique, nous avons travaillé les tirs avec le coach Lucien du Niger, et les dribbles avec le coach Osval du Bénin. Nous avons eu à avoir deux catégories : de 08 à 14 ans et de 15 à 18 ans. L’objet en fait de ce camp, c’était de réunir tous les jeunes des différents centres autour de trois objectifs. Le premier objectif c’est sur le plan technique : développer leurs aptitudes individuelles techniques. Le deuxieme, c’est sur le plan éducatif; le basket ce n’est pas seulement que du jeu. C’est aussi apprendre aux jeunes à avoir une vision. Et le troisième volet, c’est sur l’aspect social. Il faut apprendre à vivre en communauté…”, a déclaré KATABA Kodjovi, Directeur du camp.

Accro Élite Training Camp a de sa nature un caractère futuriste. Ces retombées peuvent garantir au Togo un avenir sur le continent évoquent les experts : “Sur les fondamentaux je pense qu’il y a de l’espoir. Quand vous regardez tous ces jeunes là, il ya du potentiel. Il suffit seulement de faire un plan d’action pour pouvoir les suivre de près pour qu’ils soient les élites de demain tant en filles qu’en garçons. Ils ont l’envie et ils aiment ce basket là. Je remercie aussi les parents qui font les efforts de les conduire à ce sport noble qui est le basket”, a analysé Lucien Eteh, expert et actuel sélectionneur de l’équipe nationale dame du Niger.

Barry Aminata est repartie avec le prix du meilleur jeune du camp, Othniel Dekpoh, enlève le prix du meilleur jeune tireur de 3 points, Sefako Eboh gagne ce même prix chez les filles, Alexis Mehouto est le meilleur dunkeur entre autres.

Notons qu’outre, les apprenants et les éducateurs, les officiels techniques ont aussi été pris en charge dans ce camp par les experts soutenus par le directeur technique national de la FNB-TOGO, Fafadji Johnson.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite