JOJ 2018 : que retenir de la participation africaine ?

PUB ARTICLE – Sergio Sport

Malgré les déceptions, les représentants africains aux Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018 à Buenos Aires se sont bien comportés, à l’instar de l’Algérienne Loubna Benhadja, médaillée d’argent, pour honorer son pays et tout un continent.

Elle ne faisait pas partie des favoris à ces JOJ 2018, comme la Sud-africaine Gontse Morake, championne d’Afrique cadette qui n’a pas réussi sa qualification pour la dernière étape. Mais grâce à sa persévérance, l’Algérienne, Loubna Benhadja après sa qualification pour la finale, a réussi un passage sous la minute (59.70) à la finale des 400m haies. Une performance qui lui a valu la 2e place sur le podium. Sur la même distance du côté des messieurs, Lindukuhle Gora a franchi la ligne d’arrivée du 400m haies en deuxième position mais s’est fait disqualifier peu après. Une médaille perdue pour l’Afrique.

La seconde médaille, toujours en argent, a été remportée par le Nigerian Ineh Emmanuel Oritsemeyiwa au triple saut avec une performance de 16.34 au premier tour. À défaut des médailles, certains athlètes ont tout de même eu le mérite d’avoir amélioré leur record. Au lancer de javelot par exemple, le Kenyan Ita Leshan 4e, a réalisé un jet de 74.52m. Une contre-performance surtout pour le Sud-africain Lindukuhle Gora qui a fini à la 8e place.

Le Marocain Abderrazak Mouzdahir s’est classé 4e du 110m haies avec un nouveau record personnel de 13.57 au 2e tour tandis que Suleyman Touray de la Gambie s’est classé 5e du 200m après avoir réalisé 21.29 dans la 2e manche

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

Error