Elim Mondial 2022 : le Congo épinglé par la FIFA pour violence à Lomé

RADIO DJENA EN DIRECT

Après le comportement anti sportif dont a été auteur le Congo en octobre 2021, lors de la 3e journée des matchs de qualification de la coupe du monde Qatar 2022, la Commission de Discipline de la FIFA sort de son silence. Les Diables Rouges écopent d’une amende et des matches de suspension pour son capitaine.

Les Diables Rouges du Congo devront répondre de leurs actes. La formation congolaise et son capitaine Fernand Destin MAYEMBO se retrouvent sanctionnés par la Fédération Internationale de Football Association. En effet, le capitaine de la sélection congolaise écope d’une suspension de quatre rencontres et doit payer une amende de 5000 francs suisses, soit près de 3 109 000 francs CFA. La Fédération Congolaise pour sa part, doit également verser une amende de 5000 francs suisses qui équivaut au même montant.

La sanction contre le joueur congolais Fernand Destin MAYEMBO est en rapport avec un comportement antisportif tenu envers l’arbitre guinéen Ahmed Sékou Touré le 9 octobre au stade de Kégué lors du match contre le Togo selon le rendu des sanctions de la Commission de discipline de la FIFA publié ce lundi. Un acte qui lui a d’ailleurs valu son carton rouge alors que le directeur de la rencontre avait déjà mis un terme au jeu. La Commission de discipline a également sanctionné le Congo d’une amende de 5000 francs suisses.

Le samedi 9 octobre, lors de ce match au stade de Kégué, le maître du jeu, le guinéen Ahmed Sékou Touré après avoir consulté son premier assistant va annuler le penalty qu’il a préalablement accordé au Congo à la 80ème min. Pour le premier arbitre assistant, le ballon n’a pas touché le bras du joueur togolais Tchakeï Marouf au sol comme l’estime l’arbitre en prenant sa première décision. Une décision qui va être désapprouvée par les Diables Rouges du Congo. Son capitaine recevra ainsi un carton rouge à la 95ème min pour avoir tenu des propos injurieux envers l’arbitre.Les congolais ne s’en tiendront pas là, ils vont non seulement boycotter la conférence de presse d’après match, mais aussi casser des vitres et défoncer les portes des vestiaires du stade de Kégué après la rencontre.

​Conformément à l’article 12 de son code disciplinaire, la FIFA a donc décidé de sanctionner le Congo et son capitaine. Les Congolais disposent d’une chance pour redorer leur image avec le match comptant pour la 5e journée qui se disputera le 11 Novembre prochain face à la Namibie.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite