Congo-Togo : un match des éliminatoires pour Qatar sous tension ?

RADIO DJENA EN DIRECT

Les Éperviers du Togo ont rendez-vous dans quelques heures avec les Diables Rouges du Congo. Un match FIFA autour duquel pourrait surgir des tensions. Les incidents mineurs dont les congolais ont été auteurs à Kégué le 9 octobre font planer ce risque.

Après l’égalisation de l’équipe togolaise lors de la 3e journée au stade de Kegué, les Diables Rouges ont commencé à afficher leurs gestes anti fair-play face aux officiels et aux joueurs togolais. L’anti jeu, les contestations à chaque sifflet. Une situation qui s’est amplifiée à 10 minutes du terme, lorsque l’arbitre guinéen Sékou Touré décida de revenir sur une décision avantageuse pour le Congo (annulation du penalty sifflé précédemment). La suite sera invivable avec l’expulsion du capitaine congolais après le coup de sifflet final et l’affrontement verbal entre joueurs.

Malgré l’intervention de quelques responsables sportifs togolais dont le président de la FTF, Guy Kossi Akpovi, le staff technique du Congo dirigé par Paul Put décline la conférence de presse, et les joueurs s’illustrent négativement dans les vestiaires à travers des dégâts matériels.

C’est face à ce comportement et à cette tension, que les Éperviers du Togo vont se dresser ce mardi 12 octobre à Brazzaville. Un match à haut risque donc, pour lequel la FIFA sinon la CAF doit mettre des gardes fous.

Si les matches se disputent à huis clos au Togo à cause de la crise sanitaire, ce n’est pas le cas dans biens d’autres pays. Autrement dit, le stade Mazemba Deba de Brazzaville va accueillir des supporters pour ce duel dans lequel, Éperviers et Diables Rouges ne se feront pas de cadeau.

Les organisateurs sont bien avertis, les autorités togolaises également.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite