Le groupe D de la CAN fait son entrée en compétition avec le Cameroun qui remet ainsi son titre en jeu. Décryptage des rencontres du jour.

Le Cameroun arrivera t-il à conserver son titre ? Depuis l’Égypte qui a réussi à le faire entre 2006 et 2010, aucun autre champion n’est parvenu à conserver son titre. Un défi pour les Lions indomptables.

Le mouvement de grève avant le départ de l’équipe conjuguée à l’absence de leader dans l’effectif et à l’inexpérience du staff technique en coupe d’Afrique constituent un sérieux handicap pour le pays de Samuel Eto’o.

Les Lions indomptables disposent d’une équipe traditionnellement athlétique mais aussi de meilleurs gardiens de buts (André Onana et Fabrice Ondoa) pouvant permettre au groupe de rester à flot. Cependant, l’attaque camerounaise reste le casse tête de Clarence Seedorf.

51e nation au classement FIFA, les champions en titre entament leur compétition contre la Guinée-Bissau 118e mondial.

Un palmarès maigre par rapport à son adversaire du jour, les Bissau-guinéens seront à leur deuxième CAN consécutive.

Juste un seul revers pendant les éliminatoires, les hommes de Baciro Candé ont beaucoup progressé après la CAN 2017 où ils ont produit du bon football sans victoire malheureusement. La technique et la vivacité sont les points forts de cette équipe.

Prévu pour 20h, le second match mettra aux prises le Ghana au Bénin.

Quadruple vainqueur de la compétition, le Ghana est à la recherche d’un titre qui le fuit depuis 1982. Le Ghana n’est malheureusement plus l’ogre qu’il a été avec des résultats qui ne suivent plus.

Les scandales extra-sportifs sont devenus monnaie courante au sein des blacks stars. Entre la suspension de la fédération par la FIFA pour corruption, la retraite et le retour de Gyan Asamoah pour une histoire de brassard, le Ghana n’a pas eu une préparation tranquille.

Malgré tout le Ghana reste le Ghana, avec un milieu de terrain de qualité symbolisée par Thomas Partey ou encore Kwado Asamaoah. Avec un James Kwessi Appiah, l’objectif est de gagner pour un pays qui a été présent dans le dernier carré sur les six dernières éditions de CAN. Attention tout de même au Benin adversaire du jour.

Qualifié à la dernière journée face au Togo, les ecureuils du Benin disputeront leur quatrième phase finale de CAN. Avec des joueurs comme Steve Mounié, Poté, Jordan Adeoti, David Djigla, Jodel Dossou et l’inamovible Sessegnon, le Benin peut esperer jouer aux trouble fête.

Avec Michel Dussuyer, le Bénin doit d’abord remporter une première victoire dans la compétition avant de prétendre se qualifier pour le tour suivant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici