Togo/Athlétisme : des entraîneurs FAT passent le niveau 1 fédéral

PUB ARTICLE – Sergio Sport

La formation des entraîneurs des Forces Armées Togolaises pour le Niveau 1 fédéral, initiée par la fédération togolaise d’athlétisme s’est achevée le 6 juin sur une note de satisfaction. Tous les stagiaires ont réussi les différents tests.

Les Forces Armées Togolaises sont un cas d’école au niveau de la Fédération Togolaise d’Athlétisme. Après la formation, à leur endroit, des entraîneurs Niveau 1 Fédéral, les experts ont de fort belle manière apprécié la détermination et l’engagement des participants.

«Après quelques jours de formation, nous formateurs avions constaté qu’il n’y aura pas d’échecs. Les forces Armées ont déjà la force, ils ont de l’endurance donc nous n’avons mis que de la technique, de la souplesse et de la coordination dans cette formation. Ce sont les composantes du développement d’un athlète. Vu qu’ils avaient les prérequis cela a donné un résultat de 100% avec 6 éligibles pour un niveau 1 World Athletics lorsque la fédération organisera leur formation », explique Tchakondo Balikissou, expert de la FTA et directrice de ce stage.

Major de sa promotion, Palla Biténouwé, moniteur sport des FAT précisément Sapeur-pompier a fait une promesse aux organisateurs et surtout à la plus haute hiérarchie des FAT.

« Le sport c’est une passion. Sur le plan technique, on est né de nouveau. Ce stage nous permettra de détecter des talents pour les mettre plus haut et les injecter dans les compétitions nationales dans le domaine de l’athlétisme. Je dis un grand merci aux dirigeants de la fédération togolaise d’athlétisme et le haut commandement des forces armées. Franchement, ce stage nous a permis techniquement et pédagogiquement d’avoir un niveau très haut. Vous verrez très bientôt ce qu’on est capable de faire ».

Cette promesse faite, la Fédération Togolaise d’Athlétisme ne peut que se réjouir de l’entente, vieille de plusieurs années, avec les FAT.

« Nous sommes heureux que ce soit une bonne collaboration entre l’Armée et la Fédération Togolaise d’Athlétisme comme depuis toujours, pour gonfler le nombre d’athlètes qui représentent le Togo à l’extérieur. C’est un moyen de voir cette continuité et de constater qu’il n’y ait pas d’échecs et c’était mon souhait au début de cette formation. Alors je suis très contente », s’est réjouie Falilatou Dogo, présidente de la FTA.

Rendez-vous en fin d’année 2022 pour la formation des entraîneurs de la World Athletics qui sera destinée à six entraîneurs parmi la vingtaine de stagiaires des FAT.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

Error