Pas d’arrivée constatée ce samedi 13 avril à Tchamba pour la 4e étape du Tour cycliste international du Togo lancée à 8 H T.U. à Kara. L’étape perturbée depuis les montagnes d’Alédjo a finalement été annulée à Sokodé, pour des raisons de manifestations socio-politiques.

Alors que les coureurs tentaient de traverser de la ville de Sokodé en direction de Tchamba pour les 102 km de l’avant-dernière étape du Tour, ils ont été stoppés dans un premier temps par les forces de l’ordre qui voulaient garantir leur sécurité. La caravane dirigée à la préfecture de Tchaoudjo, sera ensuite lancée à nouveau en direction de Tchamba pour les 35 derniers km. Ceci après que les forces de l’ordre aient dégagé la route. Mais quelques instants seulement après avoir lancé le peloton de tête, les manifestants reprennent le contrôle à travers des jets de cailloux.

Une situation confuse qui va obliger la caravane à rebrousser chemin afin de se mettre à l’abri. Quelques blessés légers sont enregistrés dans le convoi, ainsi que des véhicules légèrement écorchés.

L’étape 4 du tour est annulée, a confié officiellement Laurent Bezo, le directeur de course. Cette 28e édition prendra cependant fin ce dimanche à Lomé avec le circuit d’Agoè à Lomé.

C’est un véritable coup d’arrêt certains, cyclistes qui étaient bien partis pour la quête du maillot jaune. L’allemand Julian Hellmann garde le maillot jaune à 18 secondes de son dauphin le Burkinabé Paul Daumont et à 29 seconde du Belge Sam Van De Mieroop, 3e au classement général. Le Burkinabé Nikiéma Aziz, tenant du titre est 4e, à une minute 31 seconde du maillot jaune.

Le grand perdant reste le Français Jérémy Barret 5e à plus de 3 minutes du maillot en attendant le circuit d’Agoè.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici