Durement touché par l’épidémie liée au coronavirus, le secteur de l’enseignement togolais en général et celui de l’éducation physique et sportive en particulier est à la recherche des voies et moyens pour survivre à cette crise. Un atelier s’est ouvert ce 28 septembre 2020 à Lomé à l’endroit des directeurs régionaux et inspecteurs de l’Éducation Physique et Sportive dans cet optique.

Conséquence du coronavirus, les enseignements physiques et sportifs ont disparu des différents examens au Togo pour le compte de l’année scolaire 2019-2020, ceci dans l’objectif de protéger au maximum les élèves. Partie intégrante de l’enseignement au Togo, l’éducation physique et sportive est décidée à revenir au centre des écoles du pays. Si le sport est conseillé pour renforcer le système immunitaire et beaucoup plus dans ce cas de Covid-19, il est hors de question de bannir le sport même s’il est aussi plus que nécessaire de veiller à l’intégrité des enfants.

L’atelier de validation de la stratégie d’adaptation de l’enseignement de l’éducation physique et sportive et des championnats scolaires et universitaires en période de crise sanitaire, débuté ce lundi se penchera ainsi sur la meilleure équation à adapter au coronavirus au Togo. Les directeurs régionaux de l’Éducation Physique et Sportive auront ainsi à élaborer, un document devant convaincre la coordination de riposte contre la covid 19 à autoriser la reprise des activités sportives dans les établissements scolaires suivant un certain nombre de mesures.

Le poids et le grimpé, épreuves dans lesquelles les élèves sont amenés à utiliser le même matériel, pourront être mis de côté pour l’année scolaire à venir à en croire Onodjè Oniadon, enseignant à l’Institut National de la Jeunesse et des Sports, et membre du comité technique de pilotage. “La course de vitesse, le saut en longueur ou encore la gymnastique sont moins Risqués que le poids ou le grimpé à la corde lisse par exemple. Il nous faut trouver la meilleure parade pour protéger les enfants mais aussi continuer à exercer le sport”, estime t-il.

Pendant deux jours, les directeurs régionaux de l’éducation physique et sportive du Togo ainsi que les inspecteurs des différents degrés, pencheront sur le devenir du sport en milieu scolaire en cette période de crise sanitaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici