Togo/NVDS : Erick Matchame prime les acteurs de la non-violence dans les stades

PUB ARTICLE – Sergio Sport

La soirée de récompenses des acteurs qui ont le plus œuvré pour la non-violence dans les stades s’est tenue le 4 juin 2022 à Lomé. Initiateur du projet, Erick Guitcha Matchame n’a pas tari d’éloges tous les lauréats parmi lesquels Kaï Tomety, sélectionneure des Éperviers Dames pour sa bravoure en qualifiant le Togo, pour la première fois de son histoire, à une phase finale de la coupe d’Afrique des Nations version Dames qui se tiendra en juillet prochain au Maroc.

Plusieurs acteurs du monde sportif togolais se sont vus décerner des prix non à la violence dans les stades. Un projet porté par Erick Guitcha Matchame dont le parcours en tant qu’arbitre et sapeur sapeur-pompier est atypique. Du ministère des sports et des loisirs passant par la fédération togolaise de football, les supporters et les journalistes sportifs, des prix d’encouragement ont été attribués pour bannir progressivement dans les stades, la violence, sous toutes ses formes.

«Nous avons passé de très graves moments avec le covid19 et aujourd’hui on rentre dans une nouvelle ère. Je veux juste donner une nouvelle éducation à la population, aux supporters et même les journalistes pour que tout le monde soit impliqué dans le projet. La non à la violence dans les stades ce n’est pas pour moi, c’est pour tout le monde. Si tout le monde se met dans ce creuset, on va s’en sortir. Il y aura moins de violence et on évitera des décès. Nous devons comprendre que chaque vie mérite d’être là. », a déclaré Erick Matchame, porteur du projet qui a saisi cette opportunité pour dévoiler son actualité dans son pays d’accueil, la France.

« J’étais lieutenant hors classe des sapeurs-pompiers en France. Le 20 juin lorsque j’y retournerai, j’obtiendrai le grade de capitaine hors classe et quand vous recevez cette distinction ça veut dire que vous êtes commandant. Mon parcours est atypique. Je ne suis pas passé par entrée à la base comme militaire. J’ai passé un concours d’entrée et je suis devenu militaire. Je suis affecté à la présidence de la région pays de Loire et je suis le directeur régional interministériel je couvre 5 préfectures où je suis appelé à donner mon avis sur des aspects de la normalisation des infrastructures de ma région mais en même temps pour la sécurisation de l’incendie dans ces bâtiments-là ».

Grande Dame de la qualification historique des Éperviers Dames à une phase finale de Coupe d’Afrique des Nations, Tomety Kaï a été honorée à cette soirée.

“Je suis vraiment honorée de recevoir ce prix de la non violence dans les stades. Ce prix honore ma personne et toutes les joueuses du Togo. Vous constatez qu’il y a moins de violence voire quasiment pas dans le football féminin et cette récompense va encore booster les acteurs du football féminin à cultiver la non-violence sur nos terrains. Enfin, ce prix nous encourage à mieux disputer la CAN au Maroc en juillet 2022.”, s’est réjouie la sélectionneure des Éperviers Dames du Togo.

“Non à la violence dans les stades” est conçu pour contribuer à l’éducation, à la conscientisation de tous sur la plus-value sportive de la non-violence, avec en toile de fond, la promotion des valeurs et vertus du sport, fixation faite sur le fair-play.

Ancien professionnel du ballon rond jusqu’en 2006, Erick Matchame est devenu agent d’exploitation en incendie et a intégré le centre de secours comme pompier. Passé par l’équipe B du LOSC, l’ancien Éperviers du Togo (2002-2004) a joué en CFA2, durant une saison ensuite, Lorient mais en CFA pendant deux ans puis Carquefou, toujours en CFA jusqu’à la fin de sa carrière, en 2006.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

Error