Togo/FTF : la phase pilote de la création de la ligue professionnelle en cours

PUB ARTICLE – Sergio Sport

La création de la Ligue Professionnelle de football au Togo tient à cœur aux autorités sportives notamment au ministère des Sports et à la Fédération Togolaise de Football. La phase pilote du processus de professionnalisation a été lancée ce 27 janvier à Lomé.

Pour la FTF, il est temps que le football togolais franchisse un pas de géant, et pour le gouvernement togolais par l’autruchement du ministère des sports et des loisirs c’est une nécessité pour attirer des investisseurs étrangers dans le pays. Suivant les directives relatives à l’organisation, au développement et à la promotion des activités physiques et sportives au Togo, les deux entités en charge du football et des sports au Togo, ont mutualisé leurs forces pour la professionnalisation du sport roi. À ce titre, les représentants des différentes Ligues régionales ont été invités pour un atelier de lancement du projet à Lomé.

PUB ARTICLE – EMISSION

“Il est temps pour le football togolais de passer à l’âge adulte et de devenir une industrie professionnelle. Cela nécessite un engagement à long terme de la part de chacun d’entre nous, mais je suis confiant que nous pouvons relever ce défi ensembl. Au regard de la qualité des participants et de l’engagement de tous, je reste persuadé que des enseignements pertinents sortiront de nos échanges. Ils permettront à chacun de nous, en particulier à la FTF, de jouer sa partition, pour une professionnalisation du football togolais qui prend en compte notre contexte sans trop se démarquer des normes édictées par la FIFA ”, a déclaré le Colonel Guy Kossi Akpovy, président de la FTF.

PUB – ARTICLE – ECOUTER RADIO DJENA

Pour Docteur Lidi Bessi-Kama,“en professionnalisant le football au Togo, nous allons contribuer à le faire franchir un cap qualitatif important avec en toile de fond les avantages qui vont avec tels que la sécurité sociale des joueurs, l’amélioration des conditions de vie et de travail des salariés des sociétés”, fait-elle savoir.

Elle poursuit en évitant les acteurs à l’engagement. “Ce projet qui prend en compte la diversité culturelle de nos ppréfectures nous engage à avoir un seul club de football par préfecture à l’image des clubs comme Marseille, Bordeaux et le PSG en ligue 1 française et ce dans le but de raffermir la cohésion sociale et d’entretenir la flamme d’une vie paisible en société”.

L’atteinte des objectifs de la professionnalisation et la création de la ligue professionnelle, l’amélioration des infrastructures et la gestion des clubs constituent une nouvelle page de l’histoire du football qui s’écrit avec les différents acteurs présents à cette rencontre.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

Error