Togo/athlétisme : la ligue Lomé Golfe a lancé sa saison 2023

PUB ARTICLE – Sergio Sport

La Ligue Lomé Golfe d’athlétisme ouvre sa saison sportive 2023, après la fédération Toglaise d’athlétisme. C’était ce samedi 11 février 2023 au Centre Olympafrica de Kegué, emboîtant ainsi le pas à la FTA qui avait donné le ton le 21 janvier à Sokodé.

S’inscrivant dans la ligne droite de la Fédération Togolaise d’Athlétisme, la ligue compte organiser des compétitions permettant d’évaluer la capacité des athlètes. Pour Edem Messan-Gavo, la saison ainsi débutée est la parfaite occasion pour dénicher des talents et ainsi contribuer à étoffer l’équipe vieillissante des athlètes Togolais. “Cette saison, nous voulons compléter le tableau avec les catégories minimes et cadets pour en même temps commencer par détecter des talents, les athlètes en herbe afin d’élargir le groupe des athlètes de performance du pays dans les années à venir”, a laissé entendre le président de la ligue Lomé-Golfe d’athlétisme.

Le sprint a été la principale épreuve sur laquelle s’est basée l’ouverture saisonnière de ce samedi. Les jeunes ont rivalisé sur des distances de 60 mettres et 150 mettres pour les trois catégories et 300m pour les cadets. En ce qui concerne les distances de demi-fond, les minimes ont challengé sur le 600m tandis que les cadets étaient sur 1000.

Selon le Directeur Technique de la ligue Lomé Golfe d’Athlétisme, la ligue sera stricte sur le suivi des athlètes. ” La ligue va organiser des compétitions, mais la ligue prévoit aussi suivre les fonds au niveau des entraînements et par après, dans les moments creux, par exemple les saisons mortes, continuer par promouvoir la formation des cadres pour que l’encadrement soit véritablement solide”, a déclaré Agbodji Yawovi Efoé.

Dix sept clubs tous de la ligue ont pris par à ce lancement. Une ligue pilote, la plus ancienne et la plus compétitive mais qui souffre aussi d’insuffisance de moyens financiers pour l’accomplissement d’un travail plus grandiose.

“On avait quand même espérer avoir plus de moyens pour pouvoir répondre à nos besoins en terme des compétitions, de la prise en charge des athlètes et puis les autres charges, mais comme vous le savez, les moyens étaient un peu limités, donc on a dû faire face à plusieurs défits, ce qui a limité nos actions”, a souligné Edem Messan-Gavo, président de la 2LLGA.


La saison est donc ouverte et, chaque club est renvoyé aussi à ses responsabilités. Le travail précède tout autre nécessité, et quand les moyens arrivent, seuls les battants sont en premier récompensés. C’est le cas de Nayo Kossi Médard du club Agaza, et de la ligue admis désormais au centre de Dakar grâce à ses performances.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

Error