Reinhard Grindel a démissionné mardi de la fédération allemande de football suite à des révélations concernant une montre de luxe que lui a offerte le vice-président ukrainien de l’UEFA, Grigoriy Surkis

“Je suis profondément bouleversé de devoir quitter les fonctions de président de la Fédération allemande de football à cause d’un tel comportement”, a expliqué Reinhard Grindel.

Grindel, a donné les raisons pour lesquelles, il a accepté en cadeau une montre d’une valeur de 6 000 euros. “Je n’ai fourni aucune contrepartie en échange de ce cadeau. Je suis parti du principe que j’étais autorisé à accepter la montre comme un cadeau privé”, a-t-il ajouté.

Il a précise que le vice-président de l’UEFA, Grigoriy Surkis, n’avait “aucun intérêt économique” avec la Fédération allemande de football (DFB).

Le désormais ancien président est trempé depuis des mois dans une série de controverses notamment pour la gestion des crises en équipe nationale, dont l’affaire des joueurs d’origine turque en sélection à l’été 2018.

Les vice-présidents de la fédération, Rainer Koch et Reinhard Rauball, assurent l’intérim en attendant l’élection de son successeur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici