C’est la triste nouvelle qui est tombée en début de cette soirée du 10 janvier 2021. Les Éperviers cadets du Togo ne verront pas les demi-finales du tournoi UFOA B qualificatif pour la CAN U17 de football. Et pour cause, les résultats du test IRM du Togo ne sont pas fiables. Une sanction contre laquelle le Togo s’insurge.

L’Union des Fédérations Ouest Africaine de Football par le bien de son directeur Exécutif a frappé fort. Le Togo, pays hôte du tournoi U17 qualificatif pour la CAN de la catégorie dans sa zone est disqualifié suite à l’inéligibilité de deux joueurs dont le test IRM n’a pas été concluant.

Une situation que la FTF réfute avec la dernière rigueur selon Hervé Tete Agbodan, secrétaire Général par Intérim de la fédération togolaise de football. En attendant la décision motivée, la “FTF s’élève contre cette décision injustifiable et compte faire appel dès que possible” peut-on lire dans le communiqué. 

Une note qui est encore loin de calmer les ardeurs et les questions du public sportif togolais sur les faits. Au-delà de la déception, le public togolais émet des doutes sur la fiabilité de l’UFOA dans ce dossier au vu de la morphologie inquiétante des joueurs de certains pays, qui à vue d’œil seraient largement au dessus des moins de 17 ans.

Malheureusement pour le Togo, cette disqualification obligerait la CAF à se saisir du dossier à travers ses règlements sur la question. Étant donné qu’un seul résultat non-fiable remettait en cause la légitimité de toute une sélection, les Éperviers U17 du Togo viennent de tomber sous le coup de la loi.

Un coup dur pour le Togo et ses supporters. Les Éperviers au-delà de la disqualification risque d’autres sanctions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici