Logé dans le groupe H par le tirage au sort de la deuxième phase des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, zone Afrique, les Togolais à l’instar du président de la Fédération Togolaise de Football se montrent confiant.

C’est dans un hôtel de Lomé que le président de la Fédération Togolaise de Football, Guy Akpovy accompagné de Claude Le Roy et son staff ainsi que des professionnels des médias ont découvert le groupe du Togo pour les éliminatoires du mondial 2022.

Avec la Namibie, le Congo et le Sénégal, le Togo retrouve deux adversaires qu’il avait déjà affrontés pour se qualifier à la Coupe du monde 2006 en Allemagne. Alors qu’on pensait qu’il devait flipper, en bon soldat, le Colonel Guy Akpovy président de la FTF est confiant et crois en son équipe et estime que ce groupe est jouable pour le Togo. « C’est vrai, les gens diront qu’il y a le Sénégal, mais je pense qu’on peut jouer à fond notre chance. Aujourd’hui, il n’y a plus de petite équipe et si vous demandez au Sénégal, ils vous diront il y a le Togo », analyse t-il.

Plus modeste, Claude Le Roy déjà passé sur les bancs congolais et Sénégalais pensent que les Lions de la Teranga sont à priori au-dessus du lot et est, « avec l’Algérie la meilleure équipe du continent pour l’heure. Le Sénégal est le favori et derrière, il va y avoir une grosse bagarre », lance t-il d’entrée avant d’évoquer d’éventuelles surprises comme ce fut le cas déjà pour le Togo en 2005. « Cela correspond un peu aux éliminatoires de la Coupe du monde 2006. Si l’histoire ne se répète pas, parfois elle bégaie et espérons que ça bégaie pour nous. Je répète le Sénégal est le favori et les favoris sont fait pour être battu », a conclu le technicien français.

Capitaine et taulier de la sélection au Mondial 2006, aujourd’hui sélectionneur adjoint du Togo, Jean Paul Abalo Dosseh veut revivre cette épopée, mais cette fois-ci sur le banc de touche. La présence du Sénégal et du Congo peut être « un bon signe pour nous », sourit-il en parlant avant d’analyser le groupe.

Pour l’ex défenseur des Éperviers, « le Sénégal est une très grande équipe et ils sont favoris, heureusement que dans le foot, tout est possible et là les joueurs togolais s’ils veulent aller en coupe du monde doivent donner encore beaucoup plus. D’ici le début de la compétition, on verra l’état de toutes les équipes. Je reste persuadé que si on est déterminé, on peut s’en sortir », déclare t-il.

Les premiers matches des éliminatoires du mondial 2022 débuteront en mars 2020 pour les Éperviers du Togo. D’ici là, le désamour entre le public sportif et Claude Leroy devra être solutionné pour une communion d’esprit comme en 2005.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici