La double explication entre le Togo et l’Egypte comptant pour les 3es et 4e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2022 démarre ce samedi. Et c’est le Stade International du Caire qui va servir de cadre à la première manche de ces deux matches capitaux tant pour les Éperviers que pour les Pharaons. Les deux nations déjà dos au mur après les deux premières journées, n’ont plus droit à l’erreur. Un chemin de croix donc entre le Caire et Lomé.

Samedi 14 novembre 2020, Éperviers du Togo et Pharaons d’Egypte ont rendez-vous sous les coups de 19 GMT. Pour cet acte 1 de cette double confrontation, tous les voyants sont au rouge pour le Togo, bon dernier du groupe, mais aussi en déplacement. Ajouté à cette mauvaise posture, la situation non moins reluisante de l’adversaire qui court aussi derrière sa toute première victoire dans cette campagne éliminatoire. Match à gros enjeux donc.

En effet, le vainqueur dans cette première manche de cette double confrontation se relancera automatiquement dans la poule dominée pour l’heure par les Comores et le Kenya. Les deux sélections se sont d’ailleurs neutralisées ce mercredi à Nairobi 1 partout lors de la 3e journée. Un résultat d’un point de vue statistique qui arrange le Togo et l’Egypte. Étant donné que, les Comores leaders, totalisent 5 pts et que leurs dauphins kényans en comptent 3. 

Un nul entre Éperviers et Pharaons ou une victoire de l’une des deux nations ce 14 novembre, devrait rééquilibrer la donne au classement en attendant la 4e journée qui verra le Togo attendre de pied ferme le 17 novembre à Lomé, son adversaire de ce samedi. Pendant ce temps, les Comores seront eux les hôtes de la sélection kényane. Par ailleurs, l’un des piliers de l’Egypte, Mohamed Salah est forfait pour cette confrontation contre les togolais. L’attaquant de Liverpool est déclaré positif au coronavirus.

Coté togolais, difficile d’entrevoir ce qui pourrait se passer entre le Caire et Lomé. Si personne ne vend aussi chèrement la peau des hommes de Claude Le Roy sur cette première manche, il serait judicieux pour Djene Dakonam et ses coéquipiers de surprendre l’opinion. À défaut d’une victoire, un point du nul serait luxueux pour les rapaces togolais avant la manche retour capital. L’enjeu est exponentiel et chaque état-major met toutes les chances de son côté.

En effet, l’attaquant togolais évoluant aux Émirats Arabes Unis, annoncé dans un premier temps absent pour cette double confrontation, sera finalement de la partie. LABA Kodjo Fo Doh, retenu par son club pour des raisons de restrictions sanitaires liées au coronavirus, a finalement obtenu son bon de sortie. C’est la résultante de la bataille judiciaire qui n’a pas dit son nom, entre la fédération togolaise de football et le club Al Ain ou évolue Laba Fo Doh. L’ancien joueur d’Agaza rejoindra donc dans les prochaines heures ses partenaires de la sélection qui séjournent depuis lundi au Caire. Le Togo multiplie des séances d’entraînement sur le sol égyptien. Une situation que certains observateurs n’apprécient guère. Mais la situation sanitaire expliquerait le regroupement direct au Caire avant de rallier Lomé pour la manche retour. 

Mais le grand bémol reste le coté organisationnel du match de Lomé. Au nom d’un protocole sanitaire qui porte le sceau de la CAF, et s’accordant aux mesures restrictives qui ont court au Togo depuis le début de l’état d’urgence sanitaire, les Éperviers joueront à Kégué devant des gradins totalement vides. Outre les officiels de la CAF et ceux de la FTF, aucune admission n’est permise au stade pour ce Togo-Egypte qui se jouera donc à huis clos. Et pourtant, les Éperviers ont obligation de résultat pour leur survie dans le groupe. 

Le 12e homme ne devrait donc pas pouvoir jouer son rôle. Claude Le Roy et ses poulains devraient s’en remettre à eux-mêmes. Le public, les toujours attentionnés sur la question des Éperviers, sont contraints à d’autres méthodes comme la communion d’esprit pour pousser leur équipe à distance à la victoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici