Caster Semenya a remporté le 3 mai le 800 m de la Diamond League à Doha, une compétition organisée depuis 2010. Une revanche pour la Sud-africaine en conflit avec la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) sur les nouvelles règles visant les athlètes hyperandrogènes. Des textes qui rentrent en vigueur le 8 mai.

Caster Semenya a, ainsi battu le record du meeting en 1 min 54 sec 98. La double championne olympique devance une autre athlète hyperandrogène, la Burundaise Françine Niyonsaba (1 min 57 sec 75), et l’Américaine Ajee Wilson (1 min 58 sec 83).

Semenya qui n’est pas prête à mettre fin à sa carrière, a déclaré qu’aucun, “être humain ne peut l’empêcher de courir”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici