Deuxième mandature de Guy Akpovy : que pensent les représentants de la CAF ?

PUB ARTICLE – Sergio Sport

Maturité, stabilité et continuité sont les qualificatifs qui revenaient sur les lèvres des participants au congrès électif de la fédération togolaise de football (FTF) ce 25 janvier 2020.

En accordant un deuxième mandat au colonel Guy Akpovy par acclamation, les acteurs du football togolais ont opté pour la stabilité et la continuité pour la consolidation des acquis.

PUB ARTICLE – EMISSION

Pour l’une des rares fois, le congrès électif de la FTF s’est déroulé “sereinement avec l’adhésion des membres du congrès, et ceci est une bonne chose pour le football togolais”, a analysé brièvement Alain MOUNGUENGUI représentant de la CAF et président de la Fédération Gabonaise de Football, avant de revenir sur le bilan des quatre années antérieures du Comité Exécutif de la FTF. “La satisfaction du premier mandat de Guy vient déjà de ce que les compétitions sur le plan national ont repris avec plusieurs autres activités, sans oublier les bonnes relations avec les faîtières”

PUB – ARTICLE – ECOUTER RADIO DJENA

Bien qu’étant élu, cet officier de Gendarmerie devra tout mettre en œuvre pour développer le foot togolais. Et pour ce faire, le programme stratégique déjà mis en place et séduisant ne laisse pas indifférent le Gabonais Alain MOUNGUENGUI : «il n’y a pas de raison que pour les quatre prochaines années le plan stratégique qu’il a présenté ne soit pas appliqué».

Président de la Fédération Nigérienne de Football, le Major Colonel Dribila Hima HAMIDOU dit Pelé également présent à Kara estime pour sa part que le congrès a choisi la voie de “stabilité dans le but de pouvoir améliorer la vie du football togolais”. Président de l’UFOA-B, le colonel Pelé trouve que son vice-président (Guy Akpovy) est un “amoureux du foot, en quatre ans, il a su remettre le foot togolais dans le sens de la marche et apporte également sa pierre à l’évolution de l’UFOA-B”.

Certes pour son premier mandat à la FTF, le colonel Guy Gbezonde Kossi Akpovy aura eu plus que la moyenne, mais les chantiers sont encore vastes pour l’essor du foot togolais.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

Error