Décès d’un journaliste ghanéen qui enquêtait sur la corruption dans le football

A big billboard in downtown Accra announces on June 10, 2018, the release of the documentary entitled 'Number 12' by investigative journalist Anas Aremeyaw Anas. - 'Number 12', which reveals various corruption activities of Ghanian Football Association (GFA) officials and referees, has lead to dissolution of the association and the resignation of the GFA president. (Photo by CRISTINA ALDEHUELA / AFP)
PUB ARTICLE – Sergio Sport

Ahmed Husein (34 ans) qui a participé au documentaire « Number 12 », à la suite duquel plus de 50 arbitres africains ont été suspendus, a été abattu par balles, le 16 janvier, alors qu’il rentrait chez lui à Accra. 

Le journaliste d’investigation faisait partie de l’équipe de reporters infiltrés dirigée par le célèbre journaliste Anas Aremeyaw Anas, qui a fait éclater en 2018 un vaste scandale de corruption et de matchs truqués dans le football africain, conduisant à de lourdes sanctions des instances internationales.

Un officier de police a indiqué à l’AFP, que le journaliste avait reçu des balles à la poitrine et au cou dans sa voiture, tirées par des hommes qui n’ont pas encore été identifiés. Le journaliste assassiné avait récemment déposé plainte après qu’un député du parti au pouvoir eut diffusé sa photo à la télévision nationale, promettant une récompense à qui le passerait à tabac.

Anas Aremeyaw Anas a réagi sur le réseau social Twitter, “Triste nouvelle, mais nous ne serons pas réduits au silence. Repose en paix, Ahmed”.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

Error