Décès Chris DAKEY : Éric Gagou, rend hommage à son compagnon de lutte

RADIO DJENA EN DIRECT

Le Togo et son football pleurent depuis le 24 février dernier, Chris DAKEY. Le Secrétaire Général de de la fédération togolaise de football et ex Manager des Anges FC de Notsè, fauché par la mort dans la fleur de ses compétitions et aussi de l’âge. A l’heure des compassions, Éric Gagou, ancien président des Anges rend hommage à son compagnon de lutte dans la promotion et le professionnalisme du football togolais.

“Attristé par l’annonce de la nouvelle de ta disparition, je manque de mots pour exprimer ici ma compassion pour le vide que tu viens de créer autour de moi, en me laissant orphelin éternel”, écrit Éric Gagou dans un hommage rendu à travers des proses . Ce qui dénote des liens fraternels mais aussi professionnels qui liaient les deux hommes.

“Chris, tu as été plus qu’un frère, un ami, un parent et tu seras toujours avec moi ici-bas et au-delà de l’au-delà. Je n’ai jamais cru que tu allais partir si tôt, au moment où nous n’avions pas encore terminé ce que nous avons commencé ensemble. Mon cœur saigne, car tu es parti sans me dire au revoir. Mais c’est le destin qui en a décidé ainsi”.

Après des moments passés avec le staff dirigeant de Gomido, feu Chris DAKEY a mené plus le combat du sport roi togolais auprès de Ange FC de Notsè dont il était le Manager. C’est de là qu’est né justement cette famille avec Éric Gagou à l’époque président des Anges. “De l’ombre à la lumière “, était ce fameux slogan qui illustrait la métamorphose du club du Haho qui, de la D2 termine champion du Togo en 2013 avec à la clé, une participation à la ligue africaine champions. Des moments qui rappellent l’engagement du regretté; ce que le président Gagou n’est pas prêt d’oublier: “CHRIS, je sais que l’homme nait, vit, grandit et meurt, mais toi, tu vivras dans mon cœur jusqu’à mon dernier souffle. Tu as été toujours honnête avec moi. Tu incarne le travail bien fait et de qualité. Aimable tu fus”.

C’est désormais un vide créé au sein de la famille du football togolais, à la fédération togolaise dont il était jusqu’à sa mort le Secrétaire Général, mais aussi et surtout un vide autour de son compagnon de lutte: du regroupement des présidents de clubs au G36 en passant par le challenge pour l’accession à la fédération togolaise de football, il y a eu un travail qui a commencé mais dont le chantier n’est pas terminé. D’où la plus grande tristesse de Éric Gagou : “Qui encore pour me comprendre ? Qui encore pour travailler avec moi dans la sincérité, l’honnêteté ? Qui encore pour collaborer avec moi sous le soleil et la pluie ? Je te pleure pour le vide que tu viens de créer autour de moi l’après-midi du 24 février”.

Les obsèques de feu Chris DAKEY ont lieu dans les semaines à venir.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite