Caster Semenya a accusé le 18 juin la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) de l’avoir utilisée comme “un rat de laboratoire”.

La double championne olympique du 800m déclare dans un communiqué que l’IAAF l’a utilisé pour expérimenter un traitement hormonal destiné à réduire son taux de testostérone.

Un traitement que le nouveau règlement de la fédération exige désormais de la part des athlètes hyperandrogènes pour concourir au niveau international du 400m au mile (1.609 m).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici