Est ce un nouveau départ pour le noble art togolais ? Au terme de son assemblée générale statutaire et élective tenue ce 12 décembre à Lomé, la Fédération Togolaise de boxe (Fetoboxe) a mis en place un nouvel exécutif de onze membres avec à sa tête Antoine Komi Amouzou.

La Fetoboxe peut enfin se pencher sur d’autres dossiers après l’élection de son nouveau bureau notamment, rétablir son image au plan national et international. Ancien secrétaire général de la fédération sous l’ère Bayor Azaad Kelani, l’homme a pour mission de relancer les activités et rehausser le niveau de la pratique ce sport au Togo.

Le président élu, Komi Amouzou a assuré tous les acteurs que des discussions sont en cours avec les autorités compétentes notamment le Comité National Olympique du Togo (CNO-Togo) afin de trouver rapidement une issue. Pour cela, il compte sur le soutien de tous les acteurs et même sur ses adversaires à qui il a déjà tendu la main pour relever le défis. Une main tendue qui n’a pas encore trouvé preneur dans le camp adverse.

L’autre volet de son programme consistera à ramener le noble art togolais à son plus haut niveau sur le plan international. Ce qui doit, selon lui, passer par la formation de tous. Avant de passer aux élections, les délégués ont amendé et approuvé les textes retouchés de leur statut.

Du côté de Messan Langan, candidat malheureux, l’heure est à la réflexion pour voir s’il fera encore partir les jours à venir de la grande famille de la boxe togolaise.

Le mandat du nouveau bureau court jusqu’au 30 novembre 2020 en respect aux olympiades.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici