Basket-ball : la FNB-TOGO et FIBA forment des entraîneurs à Lomé

RADIO DJENA EN DIRECT

Une vingtaine d’encadreurs techniques sont depuis le 6 décembre à l’école des modules d’entrainaurat de la FIBA WABC. C’est un stage à la demande de la Fédération Nationale de Basket-ball du Togo en vue de la certification niveau 1 de ses entraîneurs.

Pendant six jours, le manuel niveau 1 ainsi que des modules spécifiques pour un encadrement de joueurs à la base, seront passés au peigne fin. Comment gérer les qualités athlétiques et l’éducation du joueur au sein d’une équipe, le rôle de l’entraîneur au sein de l’équipe ainsi que la pertinence d’une équipe sur le joueur, ce sont les thématiques qui seront pris en compte par la formation.

Ce programme de formation vise à permettre aux stagiaires, de travailler avec les jeunes une fois certifiés par la WABC, entendez la World Association Basket-ball coaching. “Ce qui est important au niveau de la certification niveau 1, c’est qu’on apprend à ces entraîneurs, de travailler avec les jeunes. Les toutes petites catégories, les enfants, âgés de moins de 15 ans qui sont des pépinières pour des catégories seniores”, a souligné l’experte de FIBA monde, la Béninoise Brigitte TONON.

Au niveau de la FNB-TOGO, l’on vise l’harmonisation des connaissances en commençant par les éducateurs. “En 2018, nous avons eu une première édition où on a formé une première vague d’entraîneurs de niveau 1. Ces entraîneurs vont être ajoutés à la liste mondiale que nous avons appelé la FIBA WABC, c’est à dire, l’association mondiale des entraîneurs de Basket qui est un répertoire reconnu mondialement”, a expliqué André Goungou, président de la FNB Togo.

Avant d’insister, “qu’il s’agira de donner le même bagage à tous ces entraîneurs, de manière à ce qu’au moins sur ce plan, on puisse avoir une certaine équité sur les équipes qui vont compétir. Aujourd’hui, il faut mieux préparer l’avenir à partir du bas. Voilà pourquoi, nous avons cette experte qui est l’un des cinq instructeurs de niveau 1 reconnus mondialement par la FIBA monde et qui est chez nous aujourd’hui “, a laissé entendre André Bivaïna Goungou.

Notons que cette formation rentre dans un système de certification de FIBA Monde. Après cette soumission pour des stages spécifiques pour l’encadrement des jeunes, d’autres modules de formation devront suivre, toujours sous l’égide de la faîtière mondiale à la demande de la faîtière nationale.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite