Le coureur kényan Asbel Kiprop, 29 ans, a été suspendu pour quatre ans en raison du contrôle positif à l’érythropoïétine (EPO), réalisé le 27 novembre 2017.

Le champion olympique du 1.500 m en 2008 et triple champion du monde, a été écarté par l’Unité d’intégrité de l’athlétisme (AIU).
“J’ai toujours dit que je ne m’étais pas dopé et je continuerai à maintenir mon innocence même si cette décision signifie que je ne serai plus autorisé à courir pour les quatre prochaines années”, a indiqué Kiprop.

138 athlètes kényans ont été testés positifs lors des campagnes anti-dopages depuis 2004, la grande majorité des cas ayant été constatée lors de tests en compétition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici