Pour le compte de la première phase du championnat togolais de football de première division 2020-2021, les géants ont tous ou presque tenu le pari. L’ASCK, l’ASKO, Unisport, Gomido sans oublier les clubs corporatifs, tous ont mieux négocié la phase aller de la D1.

La poule B, celle basée dans le nord du pays, était promise à de belles empoignades sur les aires de jeu vu qu’elle semble être la plus relevée. Au sortir des sept premières journées que compte la phase aller, il ressort que les analystes ne se sont pas trompés.

En effet, le champion en titre ASKO, malgré son entame réussie face à Sara FC, a eu un moment de flottement avec deux matches nuls coupables face à Unisport et au promu As Binah. Mais le dernier virage a été mieux négocié avec un nul inespéré face à l’ASCK et une victoire pour clôturer la phase aller. Conséquence, les Kondonnas finissent deuxième à deux longueurs seulement des chauffeurs de la Kozah.

L’ASCK justement n’a laissé que quatre points sur les 21 possibles lors de cette phase aller. Malgré un dernier virage au ralenti avec les deux nuls face à ASKO et Semassi, le champion 2019 reste la meilleure équipe des deux zones en termes de statistiques.

Unisport complète le tableau des tops de la partie septentrionale. Une fin de première phase sur un goût d’inachevé certes. Mais le club de Kouloundè reste bien dans la roue des deux géants de la Kozah. Le sprint final s’annonce électrique.

Dans la zone Sud, Gomido, AS Togo Port et AS OTR sont les modèles. Même si les Dockers ont dû se séparer de leur coach Ghanéen Koffi Moses, après deux défaites de rang, la victoire de la dernière journée face à Dyto a rééquilibré les choses. Le champion 2017 fini sur le podium avec tout son destin en main.

Même cas de figure pour l’AS OTR qui malgré quelques égarements fini deuxième à deux longueurs seulement du leader Gomido.

Les Show Boys eux, ont pris très vite le train des victoires. Voilà pourquoi le relâchement dans le dernier virage ne leur a pas été préjudiciable. Le club de Kloto a le temps de souffler après quelques signes de fatigue constatés.

Cependant, des clubs comme Dyto ou Semassi n’ont pas été au rendez-vous des géants même s’il sera aussi sévère de les considérer comme des flops.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici